Le Jardin


Ouvert les vendredi, samedi, dimanche, lundi et jours fériés du 7 mai au 26 septembre 2021

Le salon de thé réouvrira ses portes le 21 mai mais nous maintiendrons la possibilité de prendre une boisson et un petit gouter à emporter dans le jardin en attendant l’ouverture officielle.

Le début de l’histoire du jardin de Boissonna commence par une famille, des amis, tous amoureux de la nature et unis dans un même élan pour la cultiver, la préserver et la partager avec tous.  

 

Georges Beylard, créateur des lieux, petit à petit fleurit le tour de la maison de sa fille Véronique, elle même éprise de jardins depuis son séjour prolongé en Angleterre. Ils préfèrent tous les deux les jardins à l’Anglaise aux jardins à la Française, plus formels. Les jardinets apparaissent les uns après les autres. En 2004, une association naît et les amis des amis affluent, et entraînent l’ouverture du jardin au public.  

Le Jardin est situé à 3km du château médiéval de Duras au milieu du plus grand verger de noisetiers français, bordant la vallée du Dropt. 

 

Le plan du jardin rappelle une fleur dont la tige forme l’allée principale, les allées sinuant de chaque côté évoquant des feuilles dont chacune est un jardinet, avec le fond du jardin arrondi en forme de fleur.  

 

Au total, 6 jardinets ayant chacun son caractère propre:  « Vers la rose inconnue, Le banc des amis, Le tilleul aux confidences, Le jardin des senteurs, La ronde fleurie, Le temps d’une pause ».  Leur tracé est fait de telle sorte que les allées se faufilent, dévoilant à chaque pas une scène différente, toujours dans une ambiance intimiste, foisonnante et naturelle, où seules quelques topiaires trahissent la main du jardinier.

De très nombreux rosiers grimpants montent à l’assaut des structures et des arbres ou arbustes qui mettent en valeur les roses sur fond de verdure, avec une recherche d’harmonie des coloris non seulement des fleurs, mais aussi des feuillages.

Le choix des variétés a répondu à des critères de remontée des floraisons, de souplesse des rameaux et de légèreté des feuillages, avec un souci permanent de l’aspect paysager.

Quelques arbres remarquables : grand tilleul, corylus colurna, ailanthes, ulmus «Jacqueline Illier» et nombreux cèdres, pin parasols ou autre alentours.  De nombreux cyprès de Provence ponctuent le jardin et contribuent, avec des palmiers et autres plantes méditerranéennes, souvent très parfumées, à donner au jardin un caractère méridional. Des graminées et de nombreuses plantes à feuillage gris, adaptées au terrain sec, se mêlent à plus de 700 rosiers, anciens et modernes, avant tout remontants et paysagers, dont 460 variétés différentes.

 

Depuis quelques années, nous sommes devenus membre de la Ligue pour la Protection des Oiseaux et notre jardin est un refuge pour la protection des espèces.  Nous n’utilisons aucun pesticide et les insectes sont nombreux. Nous nourrissons les oiseaux toute l’année et la disposition des végétaux est très propice à la nidification. Le lieu regorge de nids, ce qui en fait un enchantement pour les oreilles et pour ceux qui aiment observer les oiseaux.

DSC_2675 (Guilhem)